Le Népal est un État d’Asie méridionale, situé entre l’Inde et la Chine. Après le séisme de 2015 qui a détruit plusieurs de ses monuments et fait des milliers de victimes, il est de nouveau une destination de choix pour les touristes. Certes, tout n’est pas revenu comme auparavant, mais les Népalais ont tout de même de très belles choses à vous faire découvrir. Par exemple, voler en parapente, explorer des temples historiques à l’architecture inimaginable, contempler le mont Everest… Bref, voici notre sélection des 10 choses à voir et à faire en terre népalaise.

Katmandou

Katmandou est la capitale du Népal. Elle est située au confluent de la Bagmati et de la Bishnumati, au centre d’une riche vallée agricole entourée de montagnes. Il est vrai que la circulation brouillonne de même que la forte pollution qui règne dans cette ville ne donne pas envie de rester longtemps, mais vous y découvrirez néanmoins d’intéressants endroits à explorer. On pense notamment aux petits temples, au célèbre Durbar Square, au stupa de Bodnath et celui de Swyambhunath, aux cérémonies funéraires du temple de Pashupatinath, etc. Pour passer un séjour tranquille, n’oubliez surtout pas de vous faire le plein de provisions au quartier de backpacker de Thamel avant d’aller à la découverte des autres merveilles que vous réserve le Népal.

Patan

Encore connue sous le nom de Lalitpur, Patan est une grande ville népalaise située au sud de Katmandou. Elle est réputée notamment pour son Durbar Square, son éblouissant palais et ses rues environnantes remplies de petits temples. À la journée, vous pouvez rallier Patan en bus ou en taxi depuis Katmandou. Fortement touchée par le séisme de 2015, la ville a déjà réhabilité la majorité de ses monuments. Soulignons que le Durbar Square de Patan est de loin plus beau que celui de Katmandou. Faites-y un tour et vous nous donnerez à coup sûr raison.

Bakhtapur

Bakhtapur se trouve à l’est de la capitale népalaise (à seulement 10 km). Si vous n’avez pas un agenda très chargé, restez-y au moins deux nuits. En effet, l’air qui y souffle est sain et plus respirable que celui de Katmandou. Cela se justifie pleinement d’ailleurs par le fait que les véhicules y sont interdits. Il y a donc moins de pollution et la circulation est très fluide. Le séisme de 2015 a emporté plusieurs des temples de cette ville, mais les rares qui ont pu résister à cette catastrophe sont tous magnifiques.

Parc national de Chitwan

Contrairement à ce que pensent la plupart, le Népal n’est pas que montagne et trek. En effet, tout au sud du Népal se trouve le parc de Chitwan. Les visiteurs y viennent par milliers tous les ans pour faire des safaris et apercevoir des rhinocéros, ours, éléphants sauvages, crocodiles et tigres (si vous avez de la chance). Tout ceci sans compter les 500 espèces d’oiseaux qu’abrite le parc. Pour visiter Chitwan, choisissez la meilleure saison, c’est-à-dire entre mars et avril. Les hautes herbes seraient déjà brûlées et il vous sera plus facile d’apercevoir les animaux.

Pokhara

Située à 200 km au nord-ouest de Katmandou, Pokhara se trouve en contrebas des plus hautes montagnes du monde. C’est aussi ici le point de départ de nombreux treks dans la région de l’Annapurna. Si cette ville népalaise est appréciée des touristes, c’est aussi parce qu’il représente un superbe spot de vol en parapente. Si vous êtes débutant, vous pouvez sauter en tandem. Les prix, n’en parlons pas, car ils sont sans aucun doute les plus moins chers du monde. Entre autres activités pouvant y être organisées, on a : des tours de rafting (descente sportive d’un cours d’eau en radeau pneumatique), du saut à l’élastique, de la tyrolienne…. Bref, vous avez de quoi vous occuper même si le trek n’est pas votre chose.

Lumbini

Lumbini est une localité du centre du Népal. Elle est traditionnellement considérée comme le lieu de naissance du Prince Siddharta Gautama, le Bouddha. Important lieu de pèlerinage, il y est conservé des monuments et vestiges de monastères bouddhistes. Le site est inscrit depuis 1997 à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO et attire chaque année des milliers de bouddhistes venus de partout à travers le monde. Si vous êtes intéressé par le bouddhisme, il ne fait aucun doute qu’un voyage à Lumbini vous laisserait d’impérissables souvenirs.

Parc national de Bardia

Moins réputé que celui de Chitwan, le parc de Bardia est en toute bonne foi un peu compliqué d’accès à cause de sa situation géographique. En effet, il se trouve complètement à l’ouest du Népal, éloigné du circuit touristique. Un éloignement qui fait que sa faune et sa flore sont un peu plus préservées du tourisme qu’à Chitwan. Le parc national de Bardia, c’est l’une des plus importantes réserves de tigres du Bengal. Si vous y parvenez, vous pouvez choisir d’explorer le parc à pied (accompagné de guides) ou en jeep. Pour un séjour inoubliable au parc de Bardia, choisissez la meilleure période pour vous y rendre (entre mars et mai).

Gorkha

Ghorka est une ville du Népal, située dans le district de Gorkha (dont elle est le chef-lieu) à mi-chemin entre Pokhara et Katmandou. Parmi les plus magnifiques attractions de cette localité, nous avons le palais médiéval, la grotte de Gorakhnath, le temple de Kalika et plein d’autres monuments. Touchée également par le séisme de 2015, Gorkha a vu plusieurs de ses richesses culturelles périr dans cette catastrophe. Même si les bâtiments principaux ont pour la plupart été reconstruits, il n’en demeure pas moins que tout ne peut plus revenir comme au départ. Dommage, non ?

L’Everest

Peut-on parler du Népal et oublier le mont Everest ? Assurément pas ! Avec ses 8 848 m de hauteur, il est incontestablement le sommet le plus élevé du monde. Situé dans l’Himalaya, à la frontière du Népal et du Tibet, le mont Everest attire des milliers de touristes chaque année. Le trekking y est devenu très populaire depuis la première et historique ascension du sommet en 1953 par le Néo-Zélandais Edmund Hillday. Pour organiser votre voyage, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez en effet choisir de faire une randonnée guidée soit par des entreprises népalaises soit par des structures occidentales. De même, il est possible d’embaucher un guide ou un porteur privé pour vous aider à gravir la montagne. Si vous ne vous y êtes jamais rendu, il serait préférable de faire le voyage au printemps et à l’automne (de mars à mai et de septembre à décembre).

Parc national de Langtang

Selon le classement, le parc national de Langtang est le quatrième plus grand parc national du Népal. Moins réputé que les deux précédemment évoqués, il a ouvert en 1976 et fut le premier parc national de l’Himalaya. Couvrant une superficie de 1710 km², le parc borde la réserve naturelle du Qomolangma située au Tibet. Le parc national du Langtang offre un calme naturel et une observation fantastique de la vie sauvage. Aussi, si vous êtes aventurier ou amateur de la nature, c’est certain qu’une randonnée dans la région du Langtang ne vous déplairait point.

Lequel de ces 10 lieux envisagez-vous de découvrir en premier lors de votre voyage au Népal ? Si vous avez déjà eu la chance de découvrir Népal et ses nombreuses richesses, c’est également le moment de partager avec nous votre expérience. 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here