La Madagascar n’est forcément pas une légende sur la carte du monde. Mais ce pays renferme quelques merveilles qu attirent irrésistiblement touristes et locaux. Situé sur la côte orientale de l’Afrique, dans l’océan indien, le Madagascar abrite une ribambelle d’espèces végétales et animales qui n’existent nulle part ailleurs dans le monde. De même, l’art et les mœurs sociales de ce pays sont tout aussi séduisants. Pour mieux profiter de votre prochain voyage en terre malgache, nous vous proposons dans cet article les 10 lieux incontournables à visiter à tout prix.

Le parc national de Ranomafana

Le Parc national de Ranomafana est situé dans le village Ranomafana, dans la région sud-est du Madagascar. Il est l’un des parcs les plus populaires du pays. Ce parc dispose d’un paysage très pittoresque, des cours d’eau et de multiples collines recouvertes de forêts denses. De même, la célébrité du parc national de Ranomafana tient au lémur bambou doré qu’il abrite. Le parc national de Ranomafana fait partie d’ailleurs des rares au monde qui en compte encore. Le régime alimentaire de ce primate arboricole est à base de pousse de bambou contenant des doses de cyanure très fatales à d’autres espèces animales.

Le parc national de Masoala

Situé au nord-est du pays, le parc national de Masoala couvre trois parcs marins (Tampolo, Ambodilaitry et Ifaho) et plus de 400 km de forêt tropicale. Très populaire, ce parc renferme 10 espèces de lémuriens, dont le plus grand des primates du monde, appelé Aye-Aye. Il abrite aussi une gamme très diversifiée d’oiseau et de reptiles. L’autre aspect qui met en relief la popularité du parc national de Masoala est la grenouille tomate qui y est présente (mais en très petit nombre). Cette grenouille est nommée ainsi à cause de sa couleur rouge vif. Il est très rare et ce parc fait partie des rares endroits au monde où l’on peut encore en trouver.

Le parc national d’Andasibe-Mantadia

Andasibe- Mantadia est l’un des parcs les plus accessibles du Madagascar. Situé à peu de distance de la capitale de Madagascar, le parc national d’Andasibe-Mantadia couvre environ 150 km dans l’est du pays. Avec plus de onze espèces de lémuriens, le parc de la capitale est divisé en deux ; le parc national de Mantadia et la réserve d’Analamazoatra. Pour visiter toutes les zones, il vous faut au moins six heures. Les richesses qui s’y trouvent sont énormes, raison pour laquelle les touristes s’y attachent sans se soucier du temps qui passe.

La colline royale d’Ambohimanga

Dans la culture malgache, l’un des endroits les plus sacrés est la colline royale d’Ambohimanga. Depuis plus de 500 ans, ce village historique a abrité la royauté des Malagasys. Le mur qui entoure le palais a été bâti depuis 1847 avec un mortier de chaux et des blancs d’œufs. Les murs des cases sont construits en palissandre massif. Dans ces cases, on peut encore voir des artefacts (des tambours, des armes, les talismans, etc.) de tous les grands rois qui se sont succédé.

Ifaty

Sur la bordure de la côte sud-ouest du Madagascar se situent deux villages de pêcheurs. Ces villages touristiques sont appelés Ifaty. Ifaty est incontestablement l’une des destinations touristiques les plus prisées de Madagascar. En effet, il offre un cadre idéal pour les activités touristiques telles que la pêche, la plongée sous-marine et les randonnées entre les allées des multiples cocotiers qui bordent la côte. Toutes ces activités sont favorisées par la formation de 100 km de barrière de récif de corail naturelle qui protège et embellit ce somptueux cadre touristique. Par ailleurs, le sud-ouest est également connu pour sa forêt épineuse et les baobabs aux formes insolites qui s’y sont développés depuis des millénaires.

L’allée des baobabs de Morondava

L’allée des baobabs de Morondava est une route secondaire qui relie Morondava à Belo-sur-Tsiribihina dans l’ouest du Madagascar. Cette route est bordée par des baobabs vieux de plusieurs siècles. En réalité, l’ouest du Madagascar attire déjà les touristes du monde entier grâce à son remarquable paysage. Cette fabuleuse allée des baobabs vient donner plus de popularité à la région et fait d’elle l’un des endroits les plus visités du pays. Il y a environ 800 ans, les baobabs ne se tenaient pas isolés au bord de la route. Ils étaient dans une forêt dense au milieu de plusieurs autres arbres. Avec l’évolution des activités agricoles, la forêt a été défrichée laissant les baobabs esseulés. Ensuite, un passage a été frayé entre les baobabs. Aujourd’hui, les choses ont évolué et cette allée est devenue un lieu touristique très visité.

Nosy Be

Nosy Be est une petite île touristique du Madagascar. Elle est devenue très célèbre notamment grâce à ses eaux turquoise, à la tranquillité de ses plages et aux excellents restaurants de fruits de mer qui bordent ses plages. Ces derniers servent une gamme variée de fruits de mer à chaque repas. L’île Nosy Be attire des milliers de touristes chaque an. Élue plus belle île d’Afrique, Nosy Be témoigne pleinement de toute la richesse faunique et floristique qui caractérise le Madagascar. Parlant de richesse, vous trouverez sur cette île les plus rares espèces végétales et animales, c’est-à-dire celles déjà en voie de disparition. Les baobabs y sont représentés en 7 variétés. Il existe en tout 19 000 espèces de flores et plus et 100 000 espèces de faunes sur cette île. D’un autre côté, entre juin et septembre, les baleines et les requins offrent un spectacle exceptionnel.

Le Tsingy de Bemaraha

Le Tsingy de Bemaraha est un grand parc situé dans le sud du Madagascar, plus précisément à proximité de la côte ouest du pays. Il s’agit de la plus grande réserve naturelle des Malgaches. En effet, le mot « tsingy » fait allusion aux pointes qui peuplent le plateau calcaire du parc. Le parc dispose également d’une vaste forêt de mangrove. Par ailleurs, dans les forêts du parc Tsingy de Bemaraha se cachent sept espèces de lémuriens, dont le fameux Sifaka. Celui-ci se distingue des autres espèces de lémuriens par sa fourrure blanche et son visage noir.

Le parc national d’Isalo

Situé entre la région centrale et la région sud du Madagascar, le parc national de l’Isalo est constitué de canyons escarpés par la formation des grès et de zones de prairies. Sur le parc, on retrouve par endroit des piscines naturelles bordées par des palmiers témoignant de la beauté de l’architecture naturelle. Des centaines de touristes viennent de divers horizons pour contempler les merveilles naturelles du parc national d’Isalo. Comme dans les autres parcs nationaux du pays, les guides sont nécessaires et la visite du parc peut se faire en quelques heures.

Île Sainte-Marie

L’île Sainte-Marie se situe sur la côte Est du Madagascar. Elle est entourée d’anses et de baies remarquables. Au XVIIe siècle, les célèbres baies d’Antongil et de Tintingue ont été le nid de pirates de mer. Aujourd’hui, les épaves des bateaux pirates sont encore visibles dans les eaux peu profondes de l’île. Les eaux claires des baies font de l’île un endroit idéal pour les plongées en apnée. En début d’automne et pendant l’été, les baleines à bosse offrent un magnifique spectacle sur cette île. Leur plongée attire encore les touristes vers cette merveilleuse île qui aujourd’hui est l’une des principales attractions touristiques du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here